top of page

Arthrose

Dernière mise à jour : 1 août 2023




Les articulations mobiles (ou synoviales) sont les zones de contact entre deux os, os qui vont bouger l’un sur l’autre. Elles sont composée


  • De cartilage, un tissu conjonctif qui revête l’extrémité des os

  • De liquide articulaire ou synovie, pour combler le vide de la cavité synoviale

  • D’une capsule, une structure qui englobe les deux premières


(1)


L’arthrose est une maladie dégénérative plus ou moins lente de l’articulation. Elle va détruire le cartilage, provoquer une inflammation de la capsule, épuiser le stock de liquide et engendrer un remaniement progressif de l’os : par réduction des structures articulaires citées précédemment, les os finissent par se frotter directement l’un contre l’autre.


La maladie provoque des douleurs, des raideurs et une inflammation aléatoire de l’articulation touchée.


(2)


Hors contextes génétique, métabolique ou traumatique, l’âge est le premier facteur de risque pour développer cette maladie. Sachant que la population mondiale est vieillissante selon les statistiques de l’INSEE, ce motif de consultation est de plus en plus fréquent dans les cabinets.


La kinésithérapie est essentielle dans la prise en charge de l'arthrose réduisant les douleurs à travers le mouvement, la traction et le massage. Elle permet également de renforcer les muscles (et la proprioception) des articulations touchées .


L'ostéopathe peut soulager les troubles musculosquelettiques adaptatifs aux crises inflammatoires, ainsi que faciliter la mobilisation des tissus conjonctifs (les fameux fascias) qui se rétractent au fur et à mesure que la pathologie vous limite dans le mouvement.


Le rhumatologue, médecin spécialiste, peut contrôler l’évolution de la pathologie en vous prescrivant des examens complémentaires (radiographie, arthroscanner, IRM). Il peut également vous proposer des injections locales d’anti-inflammatoires, ou encore d’acide hyaluronique pour vous soulager sur plusieurs mois.


Evidemment, du sport adapté et une bonne hygiène de vie peuvent optimiser vos traitements, limitant la raideur, l inflammation à répétition et la surcharge pondérale potentielle.


Sachez que la recherche avance, tant au niveau des examens qu’au niveau des traitements :


  • Des examens radiologiques plus performants sont essentiels pour poser des diagnostics plus précoces, afin de ralentir ce processus de vieillissement. Les médecins pourront ainsi préserver vos articulations le plus longtemps possible.


  • Concernant les traitements, une équipe de chercheurs américains a publié un article dans la revue Nature en 2022 (3), sur une molécule ayant la capacité de régénérer le cartilage articulaire, le LNA043. L’équipe semble plutôt satisfaite des premiers résultats, la molécule pourrait donc voir le jour d’ici 10 ans.



Bibliographie numérique :




(3) Angiopoietin-like 3-derivative LNA043 for cartilage regeneration in osteoarthritis: a randomized phase 1 trial, 2022, Nature https://www.nature.com/articles/s41591-022-02059-9


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page